« Où vivre », roman de Carole Zalberg

Consacré à quelques habitants d’Israël et à leurs cousins expatriés ou restés dans leur pays d’origine, ce roman polyphonique s’étend sur plusieurs décennies. Il s’ouvre sur la victime hospitalisée d’un accident de la route, comme un symbole de l’histoire du peuple Juif, persécuté mais survivant. Dans ces premières pages, Carole Zalberg déploie son écriture très travaillée pour évoquer l’horreur des blessures, de la douleur et de l’angoisse, mais très vite le style s’épure, lorsque chacun des personnages prend la parole. Chaque chapitre porte le prénom de son narrateur et parfois l’année des faits. Au plus près du quotidien et de la vie réelle, ce livre tisse à la fois un récit familial et un témoignage intime de l’Etat israélien, de ses débuts jusqu’à aujourd’hui. L’ouvrage est à la fois touchant et intéressant. C’est un roman et un document. L’auteure aborde son sujet avec humanité et impartialité, évitant les pièges de la plainte, du ressentiment et du manifeste. Elle nous offre une lecture enrichissante, instructive et agréable, à laquelle on ne regrette pas de s’être adonné.

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *