Upsilon Scorpii, roman de Marie Modiano

Ce roman se déroule manifestement dans une contrée imaginaire, dont les contours resteront flous, bien qu’elle fasse parfois penser à l’ancienne Union Soviétique. La monnaie y est le nimbe. Il faut obtenir une autorisation de déplacement pour tout voyage à travers le pays et chaque citoyen doit à la collectivité une journée de travail gratuite par mois.

La narratrice est une jeune femme assez solitaire. Elle n’est semble-t-il pas toujours capable de faire la différence entre les rêves et la réalité et raconte tout sur le même plan. Elle est en outre persuadée non seulement d’avoir eu plusieurs vies, mais de continuer à passer de l’une à l’autre de façon intempestive. Elle est certes suivie par un médecin spécialiste, mais les différents traitements qu’il lui prescrit sont si surprenants qu’on se demande s’il n’est pas lui-même un personnage qu’elle aurait créé…

On est fasciné alors qu’il ne se passe finalement pas grand-chose. L’écriture y est sans doute pour beaucoup. A la fois simple et magnifique, elle s’efface sans cesse au profit du récit. Les noms de lieux et de rues sont beaux tout en restant sobres : square de la comète, Café des Berceuses, la forêt d’Ourval, la rivière Dreige, les arcades de la rotonde…

Upsilon Scorpii existe en revanche bel et bien : c’est une étoile de la constellation du Scorpion.

Nous avons eu la chance de rencontrer Marie Modiano, qui nous a affirmé « croire beaucoup aux âmes ». Nous souhaitons que les fantômes qui la hantent continuent de lui inspirer d’aussi beaux livres.

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *