Citizen Narcisse, La Dynastie des Boiteux 2, roman de Bessora

Ce deuxième tome de « La dynastie des boiteux » peut se lire indépendamment du premier. Il raconte la vie de Jane Black, la grand-mère du héros du précédent opus.

Jeune sauvageonne américaine en 1793, elle s’éprend de Narcisse Le Cam, révolutionnaire français qui a traversé l’Atlantique pour rallier à sa cause George Washington. N’y parvenant pas, il se prend d’aversion pour le président et tente de provoquer une rébellion en Louisiane, parce qu’elle fut jadis française et que son père y fut exécuté. Arrêté et rapatrié dans l’hexagone, il y est aussitôt décapité.

Jane l’a suivi partout comme son ombre, folle amoureuse alors qu’il l’a à peine remarquée et n’a guère échangé plus de quelques mots avec elle. La voilà donc esseulée en Bretagne. Mais c’est une forte femme. Elle trouve un emploi, puis un mari et, devenant bientôt mère, elle se persuade que son fils est celui de Narcisse. Car elle puise sa force dans le souvenir du défunt, se rendant chaque jour sur sa tombe pour lui parler. Un pied dans le rêve, un autre dans la réalité, elle croise fréquemment des fantômes, comme le fera son petit-fils, mais s’agit-il vraiment d’hallucinations ?

Avec son écriture personnelle, accessible, musicale et teintée de poésie (« à la fin fanent les fleurs »), Bessora poursuit sa belle fresque historique, poétique et mystique, pleine de tendresse et d’humour.

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *