Plus long le chat dans la brume, journal d’une monteuse, par Emmanuelle Jay

Cet OVNI littéraire est né d’un blog tenu par l’auteure, monteuse de films. Il se compose de descriptions et de réflexions sur son travail, d’anecdotes professionnelles, d’analyses de films, de dialogues avec des réalisateurs, des producteurs, des acteurs, de poèmes, de nombreuses citations (Godard, Bresson, Tarantino…) et de dessins de Mathias Maffre.

Rédigé sur un ton enjoué et positif malgré les galères qu’il évoque parfois, le texte se lit facilement. Il frappe par sa sincérité. Il se parsème de touches d’humour et de nombreuses trouvailles (« Lover dose »). C’est une œuvre coquette, jolie, féminine, pleine de surprises, qui nous permet de mieux comprendre le labeur du montage. Celui-ci s’avère très proche de celui de l’écrivain : le monteur ou la monteuse travaille sur un océan d’images et de plans comme le romancier sur l’histoire et les personnages qu’il a en tête. C’est du moins la réflexion qui nous est venue à l’esprit en lisant cet ouvrage.

Il faut évoquer aussi son humanité, la part faite au doute, à la souffrance, à l’obsession artistique qui hante les créateurs. Cet aspect plus sombre nuance avec élégance l’énergie radieuse et rafraîchissante que nous offrent ces pages.

A découvrir.

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *