La vie sans chiffres au Théâtre du Gymnase à Paris

Olivier Dutaillis a adapté avec succès son roman « Le jour où les chiffres ont disparu » : jouée deux années à Avignon, la pièce est actuellement en scène à Paris, au Théâtre du Gymnase.

Un soir, la flutiste Anna se perd dans les mesures de sa partition. Cet incident est le début d’une chute rapide. Paniquée par le moindre chiffre, elle sombre dans la démence, séquestre son ancienne prof de maths, est arrêtée puis internée. Mais elle devient vite la coqueluche de l’asile, où elle organise des conférences contre les chiffres. On la laisse même accéder à internet, où elle acquiert du jour au lendemain la célébrité. Ses folles théories pour l’abolition des chiffres inspirent des hackers… Mais est-on toujours dans la réalité ou dans son délire ?

Ce sombre scénario est traité avec humour et sur un rythme d’enfer. Avec une mise en scène ingénieuse qui marie le jeu de l’actrice, les photos, la musique et les lumières. L’œuvre se tient à la pointe du drame, de la comédie et de la poésie. Comme toujours, Olivier Dutaillis est touchant et drôle. Il faut saluer aussi la performance de Joëlle Seranne, véritablement habitée par son personnage !

Nous avions aimé le roman, nous avons été enthousiasmés par la pièce !

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *