L’échelle des sens, roman de Franck Ruzé

l'échelle des sensTennesse, étudiante en psychologie, gagne sa vie en tant qu’escort girl, prostituée de luxe. Elle raconte son histoire à la première personne du présent, dans une écriture tendue, en prise directe. Il est évident qu’elle n’agit pas uniquement pour l’argent, mais aussi sous l’emprise d’un déséquilibre affectif et d’une obscure culpabilité. Intelligente, elle en a conscience, mais elle ne comprend pas pourquoi elle s’inflige cette épreuve et elle est incapable d’y mettre un terme.

 

Les détails sordides sont suffisamment distillés pour créer un effet de réalisme tout en échappant au racolage. Le regard de l’auteur n’est pas celui d’un voyeur ou d’un proxénète. Il est empreint d’humanité. Y compris lorsqu’il évoque la clientèle, guère plus équilibrée que la narratrice. Le texte n’assène aucun jugement. Il se contente de donner à voir, assez finement.

 

Tennesse parviendra finalement à se libérer de ses démons et à changer de vie. Elle retrouvera le goût d’exister et recommencera à s’aimer. Comme elle, nous n’aurons pas toutes les clés. La part d’ombre ne sera pas complètement éclairée. Mais ce récit nous apporte un beau témoignage, fort et émouvant.

Pour marque-pages : Permaliens.

2 réponses à L’échelle des sens, roman de Franck Ruzé

  1. Bessora dit :

    On a envie de lire, et on lira !

  2. Cetilo dit :

    Et on a hâte de lire d’autres papiers !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *