Dans les yeux des autres, roman de Geneviève Brisac

Dans-les-yeux-des-autres

A travers quelques personnages au caractère et à la sensibilité bien définis, l’auteure parvient à exprimer à la perfection la part d’incompréhension et d’incommunicabilité qui nous sépare les uns des autres, en dépit des élans qui peuvent nous rapprocher. Il s’agit en l’occurrence de liens filiaux, fraternels, amicaux et amoureux.

Il y a l’écrivaine Anna, à qui les siens ont fait un procès à cause de ses romans qui les ont heurtés. Ils ont perdu la bataille du tribunal, mais gagné celle qui leur importait car elle est désormais incapable de reprendre le fil de son œuvre malgré un large public.

Il y a sa sœur médecin Molly, leur mère excentrique Melini, leur ami marginal Boris qui a poursuivi les idéaux révolutionnaires de sa jeunesse dans un engagement associatif et l’ombre de Marek, emprisonné au cours du périple de leur jeunesse au Mexique. En effet, ils participèrent tous au mouvement de mai 68, du haut de leurs vingt ans, avant de continuer le combat en Amérique du Sud. Ainsi, ce livre ne constitue pas seulement une étude des rapports humains et de leurs limites, il compose également la chronique d’une génération engagée, rédigée dans une écriture alerte, non dénuée de poésie, avec un brin d’humour et un regard acerbe sur les milieux littéraires. Nous l’avons lu avec beaucoup de plaisir.

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *